Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 juin 2007 3 13 /06 /juin /2007 12:09
Les-d--ficiences-intellectuelles.jpg

Découvrir les déficiences intellectuelles

de Denis Vaginay

 

 

Résumé :

 

Parce que le déficient intellectuel a longtemps été désigné comme un simple d'esprit, on pourrait croire que le monde dans lequel il évolue est celui de l'innocence et de la clarté. C'est faux : dès qu'il apparaît, le trouble l'accompagne. Monstrueux pour les uns, angélique pour les autres, il sollicite les frontières de l'humanité en rappelant que l'altérité dérange là où elle permet à l'identité de se construire. C'est pour cette raison que toutes les sociétés ont créé des représentations et des stratégies pour le neutraliser en le condamnant, en le marginalisant ou en l'intégrant. Ce livre offre un panorama des déficiences intellectuelles en s'appuyant sur des données historiques et pluriculturelles comme sur les réalités actuelles. Il apporte un ensemble d'informations pratiques. Ses analyses précises refusent de nier ou de réduire la déficience et proposent une réflexion anthropologique et psychologique sur ce sujet dérangeant, y compris sous certains aspects peu abordés tels que la lecture ou la sexualité. En affirmant une position résolument éthique, l'auteur propose ici une rencontre précise, directe et réaliste avec les déficiences. Il donne ainsi au lecteur des repères utiles pour comprendre et agir avec et auprès des personnes souffrant de ce handicap.



L'auteur :


Denis Vaginay
Docteur en psychologie clinique, psychanalyste, il exerce en libéral. Il travaille en institution (IME), en cabinet et comme formateur.
Il travaille depuis de nombreuses années les questions de la différence et de la sexualité.
Il a publié aux éditions Chronique Sociale : Accompagner l'enfant trisomique ; Trisomie 21, Transmission et intégration (en collaboration) ; Vivre la sexualité, Encyclopédie illustrée (avec D. Balvet pour les dessins) ; Comment élever un enfant sans se / le jeter par la fenêtre.

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Bibliographie
commenter cet article
13 juin 2007 3 13 /06 /juin /2007 11:42

Le handicap mental est la conséquence sociale d'une déficience intellectuelle. Il porte des noms divers : trisomie, autisme, polyhandicap...
On estime aujourd'hui en France à 650 000 personnes en situation de handicap mental. Tous les ans, bien que la médecine fasse des progrès en matière de diagnostic, près de 6 000 enfants naissent avec un handicap mental. Bien que le handicap prenne souvent une place importante dans leur vie et dans celle de leurs proches, ce sont avant tout des personnes qui ont besoin d'être entourées, de travailler quant elles le peuvent, d'avoir des loisirs... bref de vivre le plus possible avec et parmi les autres.
 


Quelles sont les conséquences de cette déficience pour la personne handicapée mentale ?


Une personne en situation de handicap mental peut, du fait de sa déficience, avoir des difficultés pour :

  • mémoriser les informations orales et sonores ;
  • fixer son attention ;
  • apprécier l'importance relative des informations à disposition ;
  • évaluer l'écoulement du temps ;
  • se repérer dans l'espace (difficulté à utiliser les plans ou cartes) ;
  • apprécier la valeur de l'argent ;
  • mobiliser ou remobiliser son énergie ;
  • connaître : l'environnement immédiat ou élargi ; les conventions tacites qui régissent l'échange d'informations ; les modes d'utilisations des appareillages, dispositifs et automates mis à disposition ; les règles de communication et de vocabulaire. Cela peut se traduire aussi par une maîtrise insuffisante de la lecture et/ou de l'écriture même si la personne handicapée a acquis les savoirs de base : des mots (difficulté à déchiffrer les logos par exemple) ; des chiffres (difficulté en calcul et raisonnement logique) ; de l'heure (notamment sous forme numérique). Plus généralement, toute perturbation peut être énormément déstabilisante (effet de panique, de suivisme, démission : la personne va rester sur place, parfois pendant des heures).



Comment définir le handicap mental ?


Il existe plusieurs définitions du handicap mental.

Une personne handicapée est une personne à part entière, à la fois ordinaire et singulière. Elle est ordinaire, parce qu’elle connaît les besoins de tous, elle dispose des droits de tous et elle accomplit les devoirs de tous. Elle est singulière, parce qu’elle est confrontée à plus de difficultés que les autres citoyens, et qui sont la conséquence d’une ou de plusieurs déficiences. Ainsi, le handicap mental se traduit par des difficultés plus ou moins importantes de réflexion, de conceptualisation, de communication et de décision. Ces difficultés doivent être compensées par un  accompagnement humain, permanent et évolutif, adapté à l’état et à la situation de la personne. C'est à la solidarité collective qu'il appartient d'ailleurs de reconnaître et de garantir cette compensation. La personne handicapée mentale est porteuse de manière permanente d'une déficience intellectuelle dont l'origine peut être très diverse. Cette déficience provoque un handicap car elle touche à différentes fonctions : la compréhension, la mémoire, l'analyse des situations, la prise de décisions.
Le retard est l'expression des interactions entre la personne et l'environnement. Le fonctionnement de la personne s'améliore grâce à des soutiens adaptés.

 



Quelles sont les origines du handicap mental ?


Les origines du handicap mental peuvent être diverses  :

  • A la conception : maladies génétiques, aberrations chromosomiques, incompatibilité sanguine...

  • Pendant la grossesse : radiation ionisante, virus, médicaments, parasites, alcool, tabac...

  • A la naissance : souffrance cérébrale du nouveau-né, prématurité...

  • Après la naissance : maladies infectieuses, virales ou métaboliques, intoxications, traumatismes crâniens, accidents du travail ou de la route, noyades, asphyxies...


Le handicap mental est souvent difficile à vivre pour la personne elle même et pour sa famille. Cependant, grâce à un accompagnement assuré par ses parents et des professionnels, à des techniques appropriées, à un projet de vie individualisé et à un environnement adapté, les conditions nécéssaires à son épanouissement peuvent être recueillies.


D'après : http://www.unapei.org/

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Handicap
commenter cet article
11 juin 2007 1 11 /06 /juin /2007 11:18
Trisomie-21.jpg

Trisomie 21

de Denis Vaginay

 

 

Résumé :

 

La trisomie est une différence qui vient brutalement contrarier l'attente des parents. Comme le dit avec un réel humour attendri cette jeune maman évoquant son fils trisomique : "en attendant Victor, je voulais qu'il soit exceptionnel ! J'ai été servie !". Enfant exceptionnel échappé de l'enchaînement des générations, l'enfant trisomique est renvoyé à la marge des représentations culturelles. Le mouvement premier à son égard est celui du rejet, sinon par ses parents, du moins par la société. Multiples sont les projets plus ou moins explicites visant la disparition des trisomiques, plutôt que leur prise en compte. Par leur présence, ces enfants interrogent nos fragiles certitudes. Le contexte actuel est paradoxal : progrès et respect de la différence accompagnent curieusement la montée de l'intolérance et d'un certain eugénisme. Grâce aux progrès de la médecine et des moyens d'accompagnement, les enfants trisomiques ont développé des capacités jusqu'alors insoupçonnées. Ils montrent une aptitude au développement en constante évolution. Ces avancées s'accompagnent toujours d'un très fort investissement des parents et des professionnels. Le risque est parfois d'oublier que l'on s'adresse à des sujets. Comment faire en sorte que les personnes trisomiques ne se construisent pas uniquement pour et dans le désir de l'autre ? C'est toute l'actualité de la question posée par la différence et abordée dans cet ouvrage. La culture reste silencieuse sur le handicap mental et plus encore la réflexion philosophique. Nous chercherons les raisons de ce silence tout au long de ces pages. Le travail présenté ici contribue à l'élaboration d'une pensée sur cette question, et vise à permettre une prise en compte globale, et notamment éthique, de la fragilité humaine.

 

L'auteur :

Denis Vaginay
Docteur en psychologie clinique, psychanalyste, il exerce en libéral. Il travaille en institution (IME), en cabinet et comme formateur.
Il travaille depuis de nombreuses années les questions de la différence et de la sexualité.
Il a publié aux éditions Chronique Sociale : Accompagner l'enfant trisomique ; Trisomie 21, Transmission et intégration (en collaboration) ; Vivre la sexualité, Encyclopédie illustrée (avec D. Balvet pour les dessins) ; Comment élever un enfant sans se / le jeter par la fenêtre.

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Bibliographie
commenter cet article
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 16:02
Trisomie-21-2.jpg

Trisomie 21

de Henri Bléhaut ; Sylvie de Kermadec …

 

 

Résumé :

 

"Votre bébé est porteur d'une trisomie 21..."

À ces mots de l'obstétricien ou du pédiatre, tout chavire, rien ne sera plus comme avant. Quelle sera la vie de notre enfant avec ce handicap ? Comment notre vie va-t-elle être transformée ? Existe-t-il des possibilités de traitement, des rééducations possibles ?

Ces questions, vous ne savez pas toujours à qui les poser ni comment les formuler. Parfois même, vous n'osez pas les poser...

Pour informer les familles et le personnel médical, les éditions Bash, en collaboration avec l'équipe médical de l'Institut Lejeune publient ce guide pratique sur la trisomie 21. La diffusion de l'ouvrage est soutenue par la Fondation Jérôme Lejeune.

Des spécialistes répondent à vos principales questions et vous orientent dans ce monde nouveau qu'il faut découvrir. Ils savent aussi que l'enfant est unique et sa prise en charge nécessite des réponses qui lui sont propres.
Ce guide ne remplace donc pas le dialogue personnel avec le médecin mais il permet de mieux comprendre ses explications et ses recommandations.

 

 

Les auteurs :

Pr Marie-Odile Rethoré, médecin généticien,membre de l'Académie nationale de médecine et directeur médical de l'Institut Jérôme Lejeune
Dr Henri Bléhaut, médecin et directeur de la recherche à l'Institut et la Fondation Jérôme Lejeune
Dr Sylvie de Kermadec, médecin gynécologue obstétricien, et directeur à l'Institut Jérôme Lejeune
Dr Clotilde Mircher, médecin clinicien et responsable de l'information aux patients et de la formation professionnelle
Véronique de Portzamparc, psychologue
Dr Aimé Ravel, médecin responsable de la consultation à l'Institut Jérôme Lejeune
Dr Jeanne Toulas, pédiatre



Lien : http://aides-techniques.handica.com/prd-handicap-livre-comprendre-56.12.12.0.0-1556.php

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Bibliographie
commenter cet article
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 13:40

L’objectif principal de l’association est basé sur "l’intégration".

 


Nous avons pu constater combien il est difficile d’intégrer nos enfants handicapés que ce soit à l’école ou dans des activités éducatives, sportives, culturelles ou professionnelles. Suite à ce constat et pour y pallier, nous avons créé un poste d’auxiliaire socio-éducatif d’intégration scolaire et professionnelle.

Cet emploi (poste emploi jeune) a été remplacé par un poste de moniteur-adjoint d’animation de sports et de loisirs à temps partiel et un contrat d’aide à l’emploi.




MISSION ANIMATION INFORMATIQUE :

Création d’un atelier de nouvelles technologies et multimédia, outil servant de support à des activités scolaires, éducatives, de loisirs et professionnelles. L’ordinateur et les logiciels sont utilisés comme moyen socio-éducatif (maintien et remotivation de l’apprentissage). Des logiciels et ses interfaces spécialisés sont des véhicules et instruments de communication et de socialisation.

 
 

MISSION DANS LES ACTIONS PERI SCOLAIRES :

L’objectif est de permettre à l’enfant ou à l’adolescent de participer à des activités sur un plan local ou de vivre des évènements (piscine, centre équestre, vélo, spectacle, cinéma…). Des contacts sont pris avec les clubs sportifs ou éducatifs pour recenser les possibilités d’intégration, les moyens et matériel à mettre en œuvre ou à disposition. Une convention est signée avec la Communauté de Communes de la Côte d’Albâtre (Cany-Barville) pour l’intégration des enfants au Centre de Loisirs. Une convention "multi-sports" est aussi signée avec la Communauté de Communes du Cœur de Caux (Fauville en Caux) . Un suivi de ces types d’intégration est établi. Un questionnaire des attentes des familles et de leurs enfants sert d’assise aux recherches et propositions ciblées.

 


MISSION D’AIDE A L’AUTONOMIE :

Des "séjours d’été" entre adolescents et adultes, ont été mis en place. En 2006, celui-ci a eu lieu à  LICQUES dans le Pas de Calais et cette année il aura lieu à Epineu Le Chevreuil près du Mans (Sarthe).
Des actions de soutien à l’intégration scolaire peuvent se traduire par une aide des apprentissages scolaires, aide des déplacements et repères.

 
 

MISSION "COMMUNICATION-FAMILLES" :

Un "journal" a été mis en place. Il sert de pivot de communication dans le cadre de ses missions associatives, de communication avec les parents, la famille, les adhérents. Des rencontres, sorties-familles, repas associatifs sont organisés.
Une réflexion sera menée sur une mise en place de rencontres, sorties familles…

 

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans GEIST et DIM
commenter cet article
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 11:31

G.E.I.S.T : Groupement d'Etude pour l'Insertion Sociale des Trisomiques

D.I.M : Déficients Intellectuels Modérés




Le 22 avril 1988 naissait le GEIST (Groupement d'Etude pour l'Insertion Sociale des Trisomiques) et DIM (Déficients Intellectuels Modérés) de Cany-Barville. Six mois plus tard, son centre de soins pour enfants handicapés voyait le jour et en 1997 un SESSAD (Service d’Education Spécialisée et de Soins à Domicile) était agréé.


L’association (loi 1901) qui a fêté ses 20 ans en avril 2008 a pour but de contribuer à l’insertion sociale de jeunes porteurs de trisomie 21 et déficients intellectuels modérés sur la zone rurale du Pays de Caux en proposant une éducation précoce, un soutien parental, des activités socioculturelles et sportives ainsi qu’un soutien à l’intégration scolaire.


L’association favorise la scolarisation des enfants en milieu ordinaire par l´apport de soins appropriés par une équipe pluridisciplinaire (éducatrices spécialisées, psychomotriciennes, ergothérapeutes, psychologue, orthophoniste…), à travers la gestion d´une capacité d´accueil de 52 places, à Cany-Barville et Bolbec. Le SESSAD qui est agréé depuis le 30 avril 1997 et financé depuis 2001 permet l’éducation précoce et l’intégration scolaire des enfants, le développement de leur autonomie et, à terme, leur intégration sociale et professionnelle.

Le GEIST et DIM propose également des activités socio-culturelles et sportives pour les jeunes de l’association et travaille en ce sens avec la commune de Cany-Barville (Tickets Sports, intégration dans les centres de loisirs…). L’association organise ainsi régulièrement des sorties à l’extérieur ou différentes activités : sorties au cinéma, au bowling où à la ferme et aussi des activités sportives ou ludiques. Un séjour d'été est également organisé en août pour les adolescents et jeunes adultes. Un animateur travail à temps partiel à cet effet.

Depuis sa création, la présidente de l'association est Marie-Pierre Vaslin.




Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans GEIST et DIM
commenter cet article

Présentation

  • : Association GEST et DIM de Cany-Barville
  • Association GEST et DIM de Cany-Barville
  • : Blog du GEST-DIM de Cany-Barville (Seine-Maritime), association loi 1901 ayant pour but de contribuer à l’insertion sociale de jeunes porteurs de trisomie 21 et déficients intellectuels modérés. L'association propose une éducation précoce, un soutien à l’intégration scolaire, des activités socioculturelles et sportives ... sur la zone rurale du Pays de Caux.
  • Contact

Recherche