Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 juin 2008 5 20 /06 /juin /2008 13:43
Retour sur la soirée des 20 ans du GEIST le 30 avril 2008 à la salle Daniel Pierre de Cany-Barville.

La partie "cabaret" a vu la participation du Big Bang Jazz de l'école de musique de Cany, Ecole de cirque de Blosseville-sur-Mer, la chorale du Foyer de Vie de Saint-Valery-en-Caux, Grains de sable de Veules-les-Roses, le groupe chorale de Saint-Valery en Caux, les Baladins du Mercredi de Cany, les clubs de danse de Veauvilles-les-Baons et Ouville-l'Abbaye, Isabelle Morin, The Kenyson.

Un grand merci à toutes et à tous !!!










Repost 0
Published by GEIST et DIM de Cany-Barville - dans GEIST et DIM
commenter cet article
4 juin 2008 3 04 /06 /juin /2008 07:28


Lorsque nous avons créé l’association il y a 20 ans, nous avons déterminé des objectifs à atteindre :

-         l’ouverture d’une CLIS, classe d’intégration scolaire

-         la création d’un service de soins.

 

Je ne ferai pas l’historique de ces 20 dernières années qui ressemble à une course d’obstacles ni l’évaluation des kilos de dossiers et heures de bénévolat surtout les 10 premières années.

On ne vit pas avec le passé mais avec l’avenir, mais j’aurais ce soir toutefois une pensée particulière pour Monsieur GABEL Robert qui a soutenu notre  projet dès sa création. Mme Jourdain, puis Mr Gillard ont continué dans cette trace et aujourd’hui, Mr Thévenot s’engage à poursuivre avec nous cette route.

Un merci aussi particulier à Mr Sannier, Inspecteur de Circonscription de St Valéry en Caux qui a permis d’engager un travail de partenariat avec l’Education Nationale poursuivi avec les Inspecteurs successifs.

Je dirais simplement que les objectifs sont atteints :

-         la classe CLIS a été ouverte

-         le centre des soins associatif s’est transformé en SESSAD en 2001 avec financement.


Ce service est connu et reconnu. Il a fait ses preuves et acquis un professionnalisme certain. L’équipe pluridisciplinaire s’est investie dans son travail et montre ses compétences. Je les remercie d’être présents ce soir.

Le centre de soins est agréé depuis 1997. Le SESSAD est passé de 20 places (0 – 20 ans) à 40, puis 52 places avec une antenne à Bolbec. Il y a en moyenne 30 enfants sur liste d’attente. Une réflexion est à mener avec nos organismes de tutelles, DDASS pour répondre aux besoins des enfants. Nous intervenons sur les 2/3 du département en milieu rural. Imager les besoins et les déplacements…

Au niveau associatif, en plus de la gestion du SESSAD, nous organisons pour les enfants des activités culturelles, sportives  ou de loisirs, le mercredi  et pendant les petites vacances et l’été. Un partenariat avec différentes COM COM et aussi les tickets sport, existe.

Un atelier informatique fonctionne le samedi matin.

Un journal interne note toutes les activités associatives ; allez sur notre site Internet, vous en saurez plus.

Un séjour pour les jeunes de plus de 14 ans est organisé chaque été, encadré par 2 animateurs. Les jeunes peuvent souffler sans leurs parents (les parents idem d’ailleurs, chut il ne faut pas le dire…).

Notre véhicule de 8 places facilite l’organisation de toutes ces activités.

Aujourd’hui, notre association est connue et reconnue de par son vécu mais aussi ses projets, elle est active.

Des projets sont en cours : la création et surtout le fonctionnement de la cellule d’accueil et l’insertion professionnelle de nos jeunes.

Je remercie les personnes présentes d’avoir répondu à notre invitation pour marquer les 20 ans de l’association.

 

Il y a 20 ans, elle s’appelait Association TRISOMIE 21 puis GEIST à la demande de la fédération à laquelle nous étions rattachés la FAIT 21, puis GEIST et DIM à la demande de la DDASS.

Demain on doit, du moins après demain, il nous faut rechanger de nom.

La Fédération s’intitule maintenant TRISOMIE 21 France aussi il est demandé à tous les GEIST de modifier leurs nominations, nous reviendrons donc TRISOMIE 21 Cany-Barville ou Trisomie 21 France Seine-Maritime GEIST et DIM Cany-Barville.

L’intitulé est à finaliser avec la Fédération.

 

Sans trop d’orgueil, je crois que nous pouvons être fier de notre petite association mais grande par son envergure, que ce soit sur la base de ses projets ou maintenant sur son étendue géographique.

Vous avez cru en nos projets, vous nous avez aidé par votre soutien que ce soit moral, financier ou logistique.

Nous vous engageons à continuer avec nous et demandons aux parents nouvellement rentrés dans notre association par l’inscription de leur enfant au SESSAD de s’intégrer dans la vie associative par leur contribution aux manifestations (vente de brioches, de fleurs…) et d’être porteur de projets nombreux.

Ce soir, sont présents beaucoup  d’anciens créateurs de cette association. Il faut penser à la relève parentale pour réaliser les projets des 10 ou 20 prochaines années. Alors, lors de l’assemblée générale des candidatures, je dirais « du sang neuf » seraient les bienvenues que ce soit des parents ou des professionnels para médicaux ou à compétences particulières pour siéger au Conseil d’Administration.

Ce soir, le mot SOLIDARITE prend toute son importance et je vous demande  d’applaudir  les associations qui nous ont permis d’établir le programme de cette soirée à titre gratuit ainsi que la société Les Roches Blanches, la société Petit emballage et la société de sonorisation ADP Production d’Yvetot.

J’y associe un grand merci à tous les bénévoles, vendeurs de brioches, les municipalités ou COM COM, le Conseil Général, la réserve parlementaire, les donateurs, les entreprises, les clubs services qui nous aident financièrement.

Quant à moi, j’ai un merci particulier à apporter à mon époux de m’avoir partagé, un peu trop à son goût, avec l’association.

Merci de continuer avec nous pour nous encourager à persévérer dans nos projets mis au service des enfants et de leur famille et ceci dans un esprit de citoyenneté et dans le respect de la différence.

Repost 0
Published by GEIST et DIM de Cany-Barville - dans GEIST et DIM
commenter cet article
3 juin 2008 2 03 /06 /juin /2008 09:05
Ils font leurs courses et préparent leurs repas eux-mêmes. Ces jeunes Manchois espèrent devenir indépendants. : Philippe Chérel


Une nuit par semaine, de jeunes handicapés apprennent à être autonomes dans un appartement HLM. Cette expérience est réalisée dans la Manche.


SAINT-LÔ. - « Aujourd'hui, vous allez faire les courses seuls dans le magasin. » Delphine Jumelin regarde Rémy soupirer. Avec deux autres collègues, elle accompagne cinq adolescents et les aide à devenir indépendants. Pas simple de prendre son envol lorsqu'on est atteint de trisomie 21 (1). Peu à peu, Marion, Rémy, Maxime, Benjamin et Geoffrey - des jeunes âgés de 16 à 22 ans -, apprennent à s'éloigner du domicile familial et de leurs parents. Ils rêvent d'une vie ordinaire, « d'un travail, d'un appartement, d'une copine ».

Le supermarché est, pour eux, un véritable labyrinthe. « Où est la brioche ? », s'interroge Rémy, la liste de courses à la main. Au bout de quelques minutes passées dans les rayons, il semble perdu et multiplie les allées et venues. « Se repérer dans le temps et dans l'espace, c'est l'une des difficultés majeures, constate leur accompagnatrice. Voilà pourquoi, par exemple, je tiens à ce qu'ils portent une montre. » Il faut répéter les activités essentielles du quotidien pour les faire siennes. « Ils oublient assez vite si on ne maintient pas les acquis », explique Delphine Jumelin.

« Être seul, ça me fait une boule au ventre »

Retour à leur appartement saint-lois. Chaque mardi, depuis deux mois, les cinq jeunes gens s'y réunissent pour passer une soirée et une nuit, seuls avec leur accompagnatrice. « J'aimerais avoir une maison à moi où je ferais du synthétiseur », dit Rémy. Sans ses parents ? « Pas tout de suite », confie-t-il, hésitant. Entre le rêve et la réalité, il existe un fossé difficile à franchir. « Être seul, ça me fait une boule au ventre, reconnaît Maxime. Je ne pourrais pas supporter que ma famille soit loin. » Pourtant, les progrès sont visibles. « La plupart ne téléphonent pas à leurs parents durant la soirée, constate Delphine Jumelin. Ils se font à manger, regardent la télé, font des jeux de société, comme d'habitude. »

Objectif final : l'autonomie relayée par une obligation téléphonique (un appel par jour à leur famille ou à l'association). « Peut-être y aura-t-il des échecs dans l'avenir, c'est le risque. Nous ne savons pas comment ils vont évoluer. Mais comme c'est leur souhait, cela vaut le coup d'essayer », affirme Nadine Larnaud, la maman de Marion. Ce service est-il réservé à une élite ? « Plutôt à ceux qui ont eu de la chance, assure-t-elle. Ceux qui ont grandi en milieu ordinaire, dans des écoles accueillantes et ont ainsi pu développer leurs capacités. »

Lucie THUILLET

Article publié dans OUEST FRANCE
Repost 0
Published by GEIST et DIM de Cany-Barville - dans Trisomie 21
commenter cet article
21 mai 2008 3 21 /05 /mai /2008 09:58



Paru dans le Paris Normandie du 21 mai 2008

Marie-Pierre Vaslin, présidente de l'association Geist et Dim (Groupe d'étude pour l'insertion sociale des trisomiques et déficients intellectuels modérés), accueillait ses adhérents et sympathisants pour la tenue de l'assemblée générale annuelle, samedi en fin de journée.

Valérie Marie, secrétaire de l'association, a lu le rapport moral et d'activités, y détaillant de nombreux points.
Le bilan d'une année riche
Notamment sur les Clis (Classes d'intégration scolaire), le Services d'éducation spéciale et de soins à domicile (Sessad) avec une capacité d'accueil de cinquante-deux places, où malheureusement trente-deux enfants sont en liste d'attente. Et également les activités extrascolaires, les activités culturelles et de loisirs avec des sorties, les activités sportives avec le ticket sports et des séjours « Action d'aide à l'autonomie ».
La secrétaire a parlé de la cellule d'accueil mise en place pour les parents à l'annonce du handicap de leur enfant. Elle a mis en avant le service d'insertion socioprofessionnelle, qui s'effectue en apportant une éducation précoce et un soutien à l'intégration scolaire. La communication fait preuve également d'un bilan positif, avec la parution du journal associatif et la gestion du site internet : http://geist.dim.over-blog.com/. Elle a énuméré les nombreuses manifestations organisées afin de récolter des fonds.
Un point a été fait sur le personnel associatif, qui est composé de cinq salariés employés à tempspartiel. Afin de pérenniser ces emplois, des démarches sont effectuées auprès des collectivités locales. L'association adhère à une fédération et devrait changer d'appellation. Ce compte rendu très riche a été approuvé à l'unanimité.

Le rapport financier a été détaillé par Cécile Hervieux, trésorière, qui a fait apparaître un excédent de 2 250 €. Il a également été approuvé à l'unanimité. Les rapports d'activité et financier du Sessad ont eux aussi été approuvés. Le conseil d'administration s'est simplement pourvu du remplacement de membres démissionnaires.
Pour clôturer cette réunion, un pot de l'amitié a été offert à l'assistance.

Lien : http://www.paris-normandie.fr
Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans GEIST et DIM
commenter cet article
13 mai 2008 2 13 /05 /mai /2008 11:12




L'ASSEMBLEE GENERALE du GEIST aura lieu :




Le samedi 17 MAI 2008 à 18h



Dans les locaux de la Communauté de Commune de la Côte d'Albatre, 48 route de Veulettes à Cany-Barville.
Repost 0
Published by GEIST et DIM de Cany-Barville - dans GEIST et DIM
commenter cet article
5 mai 2008 1 05 /05 /mai /2008 10:00



Paru dans le Paris Normandie du 5 mai 2008


Cinq cents invités se sont retrouvés, salle Daniel-Pierre, pour célébrer le vingtième anniversaire du Groupe d'Etude pour l'Insertion Sociale des Trisomiques (Geist) et Déficients Intellectuels Modérés (DIM). Cette association, qui a pris beaucoup d'essor, a été créée en 1988, à l'initiative de quelques parents d'enfants trisomiques. Marie-Pierre Vaslin, nommée présidente, assume toujours cette lourde tâche.

L'idée de départ était de créer une structure pouvant accueillir des enfants handicapés, depuis leur enfance jusqu'à l'adolescence, et leur permettre d'accéder à une scolarisation et une intégration ou insertion sociale.
L'ouverture d'une classe d'intégration scolaire et la création d'un service de soins ont été menées à bien, puis le centre de soins associatifs s'est transformé en service d'éducation spécialisée et de soins à domicile en 2001. Agréé depuis 1997, il est passé de vingt places à quarante, puis à cinquante-deux avec antenne à Bolbec. Mais en moyenne, il reste trente enfants en liste d'attente. Une réflexion est à mener avec les organismes de tutelle pour répondre aux besoins des enfants.
Dans les projets en cours, figurent la création, et surtout le fonctionnement, de la cellule d'accueil et l'insertion professionnelle des jeunes.
La présidente a annoncé que l'assemblée générale aura lieu le 17 mai prochain. A la fin d'un discours chaleureux envers tous ceux qui ont contribué à l'association, tous les enfants sont venus, un par un,remettre un brin de muguet à Marie-Pierre Vaslin, puis un cadeau à Marie Pierre et son mari.


Lien :
http://www.paris-normandie.fr/
Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans GEIST et DIM
commenter cet article
3 mai 2008 6 03 /05 /mai /2008 09:30


Durant les vacances d'avril 2008, nous avons fait de nombreuses activités et sorties.



Grâce aux Tickets Sports, les jeunes ont fait du bowling et du ping pong.


Ping Pong 01
envoyé par GEIST76450


Nous avons joué au mini golf au Lac de Caniel.

Nous sommes allés au cinéma voir L'île de Nim et Horton.


Nous nous sommes bien amusés à la patinoire Ludibulle près de Dieppe. Nous avons fait des jeux de société et des activités manuelles.
Repost 0
Published by GEIST et DIM de Cany-Barville - dans GEIST et DIM
commenter cet article
22 avril 2008 2 22 /04 /avril /2008 13:59

Le 22 avril 1988 naissait le GEIST (Groupement d'Etude pour l'Insertion Sociale des Trisomiques) et DIM (Déficients Intellectuels Modérés) de Cany-Barville. Six mois plus tard, son centre de soins pour enfants handicapés voyait le jour et en 1997 un SESSAD (Service d’Education Spécialisée et de Soins à Domicile) était agrée.

Crée par l'actuelle présidente, Marie-Pierre Vaslin, directrice de l’école maternelle de Cany-Barville, Michel Racine et Aline et Serge Carpentier parents d’enfants porteurs de trisomie 21, l’association (loi 1901) qui fête ces 20 ans a pour but de contribuer à l’insertion sociale de jeunes porteurs de trisomie 21 et déficients intellectuels modérés de 0 à 20 ans sur la zone rurale du Pays de Caux en proposant une éducation précoce, un soutien parental, des activités socioculturelles et sportives ainsi qu’un soutien à l’intégration scolaire.

L’association favorise la scolarisation des enfants en milieu ordinaire par l´apport de soins appropriés par une équipe pluridisciplinaire, à travers la gestion SESSAD d´une capacité d´accueil de 52 places, à Cany-Barville et Bolbec. Le SESSAD qui est agréé depuis le 30 avril 1997 et financé depuis 2001 permet l’éducation précoce et l’intégration scolaire des enfants, le développement de leur autonomie et, à terme, leur intégration sociale et professionnelle.

Le GEIST et DIM propose également des activités socio-culturelles et sportives pour les jeunes et travaille en ce sens avec la commune de Cany-Barville (tickets sports, intégration dans les centres de loisirs…).

Deux animateurs travaillent à temps partiel pour proposer ces activités. Un court séjour d'été est également organisé en août pour les adolescents et jeunes adultes.

Pour les 20 ans de l’association, une soirée cabaret gratuite aura lieu le 30 avril à Cany-Barville. Les membres de l’association, bénévoles, élus, partenaires y seront conviés.

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans GEIST et DIM
commenter cet article
25 mars 2008 2 25 /03 /mars /2008 15:42

A l’occasion de la troisième journée mondiale de la trisomie 21, Sciences et Avenir.com a mis l’accent sur cette maladie génétique, fréquente mais encore très mal prise en charge en France.


La Trisomie 21 (Syndrome de Down) est la maladie génétique dont l'incidence est la plus élevée avec une naissance sur 1000, soit 70 000 personnes touchées en France. Le Syndrome de Down n’est ni une maladie rare, ni une myopathie, ni une maladie du cerveau de ce fait elle n’entre aujourd’hui dans aucun réseau de subventions de recherche.
 
Rappelons à ce sujet que les êtres humains ont 46 chromosomes au total, soit 23 paires, qui se répartissent en une paire de chromosomes sexuels qui définit le sexe (XX pour les femmes, XY pour les hommes) et 22 autres constituées de chromosomes autosomiques, classés par ordre de taille décroissante. Les personnes atteintes par ce syndrome possèdent un petit chromosome supplémentaire pour la 21e paire.
 
La trisomie 21 entraîne des malformations physiques et une déficience intellectuelle (le QI est de 50 en moyenne). Mais l’intensité des symptômes est variable d’une personne à l’autre. En effet, un grand nombre d’entre eux suivent une scolarité normale et s’insèrent professionnellement. D’un point de vue médical, ces patients sont moins toniques que les autres. En effet, leurs muscles sont plus faibles. Il a été montré également que dans 40% des cas, ils ont une malformation cardiaque.
 
Ces patients rencontrent par ailleurs :
 
- des malformations digestives, oculaires et urinaires,
- des troubles de l’apprentissage qui pourraient être liés à
leurs troubles du sommeil,
-des problèmes dermatologiques (Prolifération de boutons notamment dans les zones sensibles) et chute de cheveux (pelade).
 
Les chercheurs ont montré que les femmes atteintes par ce syndrome n’avaient que très rarement des cancers du sein. A l’inverse, ces patients ont plus de leucémie que la population générale. Il faut noter également, que mieux comprendre la Trisomie 21 permettra de mieux comprendre un certain nombre de mécanisme de dégénérescence, rencontré chez les malades d’Alzheimer, dont l’un des gènes impliqués dans cette maladie se situe sur le chromosome 21. D’un point de vue psychomoteur, les enfants rencontrent régulièrement des difficultés. Cependant les progrès de la médecine et l’insertion scolaire leur permettent avec l’appui de centre de rééducation adapté d’acquérir une meilleur motricité et d’améliorer leur apprentissage du langage.

J.I.
Sciences et Avenir.com
21/03/2008


Article trouvé sur : http://tempsreel.nouvelobs.com



Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Trisomie 21
commenter cet article
12 mars 2008 3 12 /03 /mars /2008 12:40

Comme tout le monde, les personnes porteuses de trisomie 21 ont des loisirs.

Comme tout le monde, elles ont des centres d’intérêts qui sont différents d’une personne à l’autre.
Petit coup d’oeil sur des activités possibles en milieu ordinaire.


L’association GEIST et DIM de Cany-Barville organise régulièrement des sorties à l’extérieur ou différentes activités : sorties au cinéma, dans des musées où à la ferme et aussi des activités sportives ou ludiques.

Le sport, un plaisir partagé

La mairie de Cany-Barville a mis en place des Tickets Sports qui permettent aux jeunes de la commune de découvrir des activités sportives : ping-pong, bowling, équitation, karaté, billard, badminton…
Les jeunes de l’association y sont conviés, ce qui leur permet de découvrir des activités qu’ils n’ont pas l’habitude de faire ou bien tout simplement qu’ils ne connaissent pas.
De plus, on peut observer qu’en mêlant des jeunes trisomiques et des jeunes dits « normaux », on crée des liens et on comprend que ce n’est parce qu’on est trisomique que l’on est forcément moins capable ou performant qu’une autre personne.

Faire tomber des quilles, quel pied !

Faire de temps en temps un bowling, choisir la boule qui convient, respecter l’ordre de passage et surtout prendre du plaisir à faire tomber les quilles et pourquoi pas faire un strike !
Cette activité est l’une des préférées des jeunes. Savoir dire quelle est sa pointure ou être fier de récupérer le score à la fin de la partie, c’est aussi ça le bowling !

Le cinéma, un moment de plaisir

Aller au cinéma est une sortie toujours appréciée. Voir le film dont tout le monde parle, aller comme les autres manger au fast food avant ou après la séance, parler du film en donnant ses impressions.
Les jeunes expriment aussi leur opinion sur le blog de l’association.

« Ça pue pas, c’est du parfum de vache ! »

Visiter des fermes, reconnaître le nom de animaux, les toucher, les caresser, leur donner à manger, dire que « ça pue » lorsqu’on approche des vaches… ce à quoi on répond "c’est du parfum de vache" !
Tout cela rend ces visites bien sympathiques, et permet d’avoir des anecdotes à raconter à son entourage.

Le musée : un lieu de découverte

La visite de musées est un moment intéressant. On apprend par exemple comment est fabriqué le chocolat ou la liqueur ; on découvre différentes espèces de poissons en même temps que les autres visiteurs.

 

Le sport, le cinéma, la visite de fermes ou de musées : il y a beaucoup d’activités en milieu ordinaire accessibles à tous, et qui sont très appréciées des personnes porteuses de trisomie 21. Elles leur permettent de faire des découvertes, de s’exprimer, de se dépenser mais surtout de prendre du plaisir, bref de vivre !

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans GEIST et DIM
commenter cet article

Présentation

  • : Association GEST et DIM de Cany-Barville
  • Association GEST et DIM de Cany-Barville
  • : Blog du GEST-DIM de Cany-Barville (Seine-Maritime), association loi 1901 ayant pour but de contribuer à l’insertion sociale de jeunes porteurs de trisomie 21 et déficients intellectuels modérés. L'association propose une éducation précoce, un soutien à l’intégration scolaire, des activités socioculturelles et sportives ... sur la zone rurale du Pays de Caux.
  • Contact

Recherche